30/10/2017
La vie d’Expatrié, c’est sympa mais même si vous adorez votre pays ...
30/10/2017
Tradition française oblige, l’arrivée du Beaujolais nouveau est célébrée ...
10/10/2017
добро пожаловать "Питер" ! Après Moscou, Krasnodar et ...
27/09/2017
Après 3 années de doctorat en Droit du Travail, Caroline débute sa carrière ...
12/09/2017
C'est une très bonne nouvelle pour la communauté française de Russie, Madame ...
08/09/2017
L'UFE Russie souhaite la bienvenue à Madame Sylvie BERMANN, Ambassadeur de ...

Alexandre Stéfanesco du cabinet RH Atsal nous parle de la vidéo-interview différée : une révolution au cœur des ressources humaines ?

Au cours des processus de recrutements, employeurs en recherche de profils compétents et candidats en recherche d’emploi font chacun de leur côté face à nombre de difficultés :

Pour les employeurs recruter en Russie est bien souvent un parcours semé d’embûches.

De par la situation démographique et son modèle économique le marché de l’emploi russe reste un marché de candidats. En conséquence, même si pour certaines positions les prétendants sont nombreux, les bons candidats sont souvent rares et souvent déjà en poste.

La course aux bons candidats contraint donc les employeurs et recruteurs à agir sans perdre de temps, pour ne pas risquer de perdre les bons candidats au milieu d’un processus de recrutement trop lent.

La pénurie globale de candidats oblige à traiter le sourcing de la manière la plus efficace et la plus rapide, et accessoirement, la moins coûteuse possible.

Au cœur du processus de recrutement, il y a les entretiens physiques qui sont indispensables mais bien souvent chronophages lorsque le recruteur ou l’employeur s’aperçoivent rapidement que le candidat ne fera pas l’affaire.

L’intégration croissante des réseaux sociaux au cœur de la recherche d’emploi confronte en outre les employeurs et les recruteurs à un volume de candidats" non conformes" auquel il leur est de plus en plus difficile de faire face.

Enfin le développement en province confronte les employeurs et les recruteurs à la gestion de la distance et vu l’immensité du territoire russe, les problématiques de recrutements à distance sont encore plus complexes (les entretiens téléphoniques sont peu efficaces) et souvent coûteuses.

Pour les candidats, de l’autre côté de la boucle, les problématiques sont également nombreuses.

La culture du CV bien rédigé fait souvent défaut en Russie et cela est particulièrement vrai pour de nombreux types de profils qui ne peuvent ainsi démontrer leurs compétences réelles.

N’être qu’un CV parmi les autres ne permet pas au candidat de mettre en valeur sa personnalité, sa motivation, son réel niveau en langues étrangères ou encore de démontrer son adéquation avec le poste ou la culture d’entreprise de l’employeur.

Se faire recruter à distance est bien souvent complexe : impossibilité matérielle ou financière de se rendre à un entretien physique ou bien de participer à un long entretien téléphonique au moment où l’employeur ou le recruteur sont disponibles.

Pour beaucoup de candidats, les processus de recrutement sont souvent peu lisibles et difficiles à comprendre par exemple lorsqu’ils n’obtiennent aucune réponse suite à une candidature …

Enfin nombre de candidats en recherche passive ne souhaitent pas consacrer de temps à une discussion concernant une nouvelle opportunité professionnelle.

Pour toutes ces raisons : VisioTalent Russie révolutionne les processus de recrutement avec l’aide de la vidéo-interview différée.

« Si une image en dit plus que mille mots, alors une vidéo ….»

Comment est-ce que cela fonctionne ?

Le recruteur ou l’employeur rédigent les questions destinées aux candidats qu’ils ont choisis ou qui ont postulé en répondant à l’offre d’emploi ...

Les candidats découvrent les questions au moment où l’enregistrement démarre et y répondent donc de façon spontanée mais lorsque cela leur convient à l’aide de leur webcams, smartphones ou tablettes.

Le recruteur et l’employeur visionnent les réponses, les partagent par un simple clic si nécessaire avec des collègues ou autres et finalement ils ne reçoivent que les meilleurs candidats en entretien physique.

Les avantages ? Ils sont légion !

Pour l’employeur ou le recruteur, la vidéo-interview permet de gagner en efficacité et en temps et donc en rentabilité tout en limitant les risques d’erreur dans le recrutement. Ce système permet de :

 

  • Remplacer l'entretien téléphonique qui est relativement peu efficace.

  • Evaluer les candidats en quelques minutes par le son et l’image.

  • Traiter un plus grand nombre de candidatures.

  • S’épargner des entretiens inutiles et chronophages et mieux maitriser son emploi du temps.

  • Ne se consacrer qu’aux meilleurs candidats.

  • Recruter à distance plus efficacement.

  • Présenter le candidat (aux collègues ou à la direction ou à leurs clients pour les agences de recrutements) non seulement via le CV mais aussi via l’entretien-vidéo.

 

Pour le candidat, la vidéo-interview est une chance supplémentaire de pouvoir :

  • Exprimer sa personnalité et ne pas être un simple CV

  • Se faire donner la parole pour se mettre en valeur.

  • Postuler plus sereinement et plus facilement.

  • Postuler à distance en n’étant pas discriminé par rapport aux candidats plus proches.

 

L'expérience montre que ce processus innovant, moderne et transparent plait énormément aux candidats et leur donne une excellente image tant de l’employeur final que de l’agence de recrutement qui intervient dans le process.


 
Créée en 1927, l’Union des Français de l’étranger (UFE) est la plus importante association de Français à l’étranger. Association reconnue d’utilité publique, a pour fonction de venir en aide aux Français installés à l’étranger.